REDUCTIONS JUSQU'A 95% A NE PAS MANQUER

27 octo

Une fondation pour un cloud ouvert

Publié le 27/10/2017

Voici l’Open Cloud Foundation (littéralement « fondation pour un cloud ouvert »). Son objectif : définir un cadre normatif d’applications visant à garantir la liberté des choix commerciaux et de contrecarrer les politiques de verrouillage dans le secteur du cloud.

C’est OVH qui nous l’annonce à l’occasion de son sommet annuel. Quelques entreprises actives sur le marché du cloud ont annoncé leur intention de créer l’Open Cloud Foundation.

Bientôt, le modèle « as a service » s’appliquera à presque toutes les formes de l’activité : de l’infrastructure aux services, en passant par les plateformes, les couches fonctionnelles ou cognitives.

Se pose désormais la question de la propriété de ces données, de leur contrôle, ainsi que du secret industriel et des avantages compétitifs. Ces aspects sont déterminants si l’on souhaite se prémunir contre l’inévitable effet silo, déclarent les fondateurs de l’association. Car, en parallèle, on assiste à la consolidation des fournisseurs de cloud et à l’émergence de grands groupes, disposant de la capacité d’instaurer des normes en « vase clos », réduisant la liquidité du marché et la facilité d’utilisation.

Pour OVH, il est donc « crucial que l’industrie du cloud et toutes ses parties prenantes travaillent ensemble à la rédaction de directives, afin de permettre une gestion pratique de cette problématique, dont le cadre, basé autant que possible sur les normes existantes, pourrait évoluer aussi rapidement que la technologie elle-même. »

L’Open Cloud Foundation a annoncé cette semaine sa volonté de fournir un cadre garantissant l’ouverture du Cloud à la suite d’une table ronde réunissant des fournisseurs, des clients, des organismes de recherche et de réglementation. Un observatoire des pratiques sectorielles sera créé à cette fin.

La première réunion de préparation aura lieu à Paris en décembre prochain. Il sera possible d’y prendre part à distance via une conférence en ligne afin d’optimiser les chances de participation. Sur les bancs de l’assemblée, on compte déjà : Acronis, Aruba, Auchan Retail, BCG, CISPE, CITC EuraRFID, GoDaddy, ICT4V, Ikoula, INRIA, ISPConnect, i2Coalition, Kamet (Axa), La Poste Colissimo, Linkbynet, NetApp, OpenStack Foundation, Ormuco, OVH, Plesk, SolidHost, Sourcia, UKCloud…

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?