15% sur votre entrée en cliquant ici.

Gearbest  promotion


10 sept

Kaspersky Private Security Network en mode privé

Publié le 10/09/2017

Kaspersky lance une solution de veille de sécurité en temps réel dans le cloud, avec 80 millions de sondes réparties dans le monde.

Alors que 57 % des entreprises reconnaissent que leur sécurité informatique sera compromise tôt ou tard selon une étude, la nécessité d’une veille de sécurité en temps réel s’impose de plus en plus. La veille des menaces dans le cloud contribue à une analyse plus rapide et plus précise des fichiers suspects (au moyen de sommes de contrôle ou de certificats) et des URL douteuses, évitant ainsi aux entreprises de perdre de précieuses données sensibles ou de voir la totalité de leur infrastructure informatique infectée.

Kaspersky Lab lance, dans le domaine, une nouvelle génération de Kaspersky Private Security Network (une version privée de Kaspersky Security Network). La solution permet aux entreprises de détecter plus rapidement les menaces en accédant en temps réel à des informations de veille provenant de 80 millions de sondes, sans qu’aucune donnée ne sorte de leur propre réseau.

Une nouvelle fonctionnalité permet aux entreprises d’ajouter des données définies par le client à leur solution KPSN, concernant notamment la réputation des fichiers par leur somme de contrôle (SHA256 ou MD5) et celle des URL. Il est également possible d’inscrire des fichiers de l’entreprise en liste blanche afin d’éliminer les faux positifs dans les détections.

Cette nouvelle génération de Kaspersky Private Security Network s’enrichit également du point de vue de la facilité d’administration et d’utilisation. Le protocole de passerelle unidirectionnelle (data diode) pour le système d’exploitation nouvellement pris en charge CentOs permet aux entreprises fonctionnant sans accès Internet de collecter en temps réel des informations sur les menaces via KPSN sans qu’un seul octet ne sorte de leur périmètre réseau. La solution offre en outre une nouvelle interface web qui rend la gestion de la veille des menaces mieux structurée et plus intuitive.

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?