REDUCTIONS JUSQU'A 95% A NE PAS MANQUER

04 déce

Des pistes pour réussir une transformation agile

Publié le 4/12/2017

L’agilité n’est pas un but en soi. Elle est un moyen de lever un frein qui empêche l’entreprise d’atteindre sa vision. Construisez la vision de l’entreprise avec les collaborateurs, par des ateliers participatifs. Ainsi, les collaborateurs ne subissent pas la transformation, ils en sont acteurs.

Une transformation agile qui se limite à appliquer des frameworks ou des pratiques sans une compréhension profonde est vouée à l’échec. D’après mon expérience, voici les éléments indispensables pour qu’une transformation agile porte ses fruits.

Construire et partager la mission de l’entreprise

La vision d’entreprise doit être ambitieuse, mais réaliste, et motivante pour les équipes. L’atteinte de cette vision n’est pas une option pour l’entreprise, c’est une condition de survie sur le long terme, et c’est ce qui va motiver l’entreprise à investir le temps et les moyens nécessaires pour mener les changements, parfois longs et coûteux, que la transformation implique.

Identifier le sponsor de la transformation

Une transformation agile durable et efficace implique un changement profond de l’entreprise. Réussir sa transformation agile nécessite donc un sponsor au sein du top management, qui porte cette transformation. Le sponsor est convaincu que l’agilité est le meilleur chemin pour se rapprocher de la vision d’entreprise. Il peut se faire conseiller, mais il s’engage personnellement sur les décisions stratégiques. Il doit maintenir le cap et soutenir les équipes tout au long de la transformation.

Enfin, la transformation agile nécessite de faire évoluer la culture d’entreprise vers la culture agile. La culture d’entreprise est à l’image de ses dirigeants, c’est pourquoi le sponsor doit être prêt à changer lui-même avant de demander aux autres de changer.

Se faire accompagner efficacement

Recrutez des coachs et/ou des consultants expérimentés, qui travaillent avant tout sur la vision d’entreprise, sa culture, ses valeurs, plutôt que sur les méthodes ou les pratiques. Permettez-leur d’intervenir à tous les niveaux de l’entreprise, du top management aux équipes (développement, support, exploitation, RH, achats, commercial, comptabilité, etc.), en passant par les managers et les chefs de projet, sans oublier les métiers et même les utilisateurs. Car l’entreprise est un système complexe, qui doit être traité dans son ensemble pour une transformation réussie.

Soutenir les équipes avec les moyens nécessaires

Vos équipes vont devoir se ré-organiser et trouver de nouvelles façons de travailler. Donnez-leur les moyens de se former correctement, pour éviter le cargo cult. Privilégiez les formations en équipe, orientée pratique et jeux de rôle, qui permettent de comprendre pleinement l’objectif et le fonctionnement des méthodes, pratiques et outils. C’est ce qui permettra aux équipes de les faire évoluer sainement en fonction de leur contexte et de leurs besoins.

Soyez patient. Un changement profond de la culture d’entreprise prend du temps, parce qu’il s’agit de faire évoluer la culture de tous les collaborateurs. Vouloir aller trop vite et avancer à marche forcée peut créer des dégâts irréparables dans l’organisation, car il s’agit de travailler sur l’humain.

Soutenez les expérimentations en les valorisant. Célébrez les réussites. Célébrez les échecs, parce qu’un échec, ce sont des leçons qu’on n’aurait pas apprises autrement. Incitez les équipes à échanger sur la transformation. Les communautés de pratiques permettent de valoriser les collaborateurs, de montrer que la transformation fonctionne, de propager les bonnes pratiques et de donner une cohérence au travers de l’entreprise. Donnez aussi les moyens aux collaborateurs de s’impliquer dans les communautés externes (meetups, conférences, etc.). La cross-fertilisation amènera des idées nouvelles dans l’entreprise et la dynamisera.

Utilisée à bon escient, l’agilité est un levier puissant pour résoudre des problèmes complexes et pour répondre aux exigences de réactivité et d’adaptabilité de notre époque. L’agilité n’est pas une méthode prête-à-porter. C’est avant tout une culture, un système de valeurs. Parmi ces valeurs, on trouve notamment : le respect, le courage, la transparence, la confiance, la bienveillance, la communication, l’intelligence collective, l’auto-organisation, le droit à l’erreur… Mais comment forme-t-on à une valeur ? La meilleure façon que je connaisse est l’exemplarité : commencez par adopter vous-même les valeurs de l’agilité, et vous transformerez progressivement toute votre organisation.

- Emilie ESPOSITO, Agile Leader chez Kaliop

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?