REDUCTIONS JUSQU'A 95% A NE PAS MANQUER

16 octo

Bethany Mayer (Ixia) : « Les offres de cloud public actuelles ne sont pas toujours aussi fiables que le data center d’un client »

Publié le 16/10/2017

Dans un entretient, la présidente de la filiale de Keysight s’exprime sur le cloud et le marché IT, sa propre stratégie, ainsi que sur les coûts cachés du cloud.

Quel est selon vous le plus grand problème lié au cloud à côté duquel les entreprises passent ?

Le problème auquel les clients sont confrontés actuellement est de savoir ce qu’ils vont migrer et comment ils vont s’y prendre. Une fois que cette migration est réalisée, le problème devient alors la façon d’assurer la performance et la sécurité des charges de travail et des applications dans le cloud.

Quels risques les organisations peuvent-elles rencontrer lorsqu’elles migrent leurs applications vers le cloud public ?

Il peut y avoir des problèmes de continuité d’activité et des problèmes de sécurité. Les offres de cloud public actuelles ne sont pas toujours aussi fiables que le data center d’un client.

En cas de panne, en fonction des charges de travail dans le cloud, cela peut représenter un sérieux risque pour l’entreprise. Par ailleurs, la sécurité des données est toujours une préoccupation majeure dans le cloud. Pour autant, il n’existe pas de solutions qui peuvent être mises en place pour résoudre cette problématique.

Que doivent faire les organisations pour minimiser ces risques lorsqu’ils déplacent leurs applications sur le cloud ?

Il est important qu’ils planifient et priorisent ce qu’ils envoient vers le cloud en termes d’importance mais aussi de complexité. Ils doivent également prendre en considération les outils qui peuvent leur fournir une visibilité sur le trafic et les charges de travail dans le cloud pour y optimiser la performance. Dans le domaine, notre stratégie est double. Nous voulons offrir des solutions de test à la fois sur la sécurité et la résilience de leurs infrastructures dans le cloud, et fournir des outils de visibilité à une échelle qui leur permette d’assurer la performance vis-à-vis de la charge de travail dans le cloud.

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?